Friday, November 16, 2012

The House that Herman Built


Herman's House, Canada 2012, 82m, Angad Singh Bhalla

This very important film was seen at this year’s Montreal International Documentary Festival / Ce film très important a été visionnés lors des Rencontres Internationale du Documentaires a Montréal de cette année CLICK HERE FOR COVERAGE / CLIQUER ICI POUR COUVERTURE
 In 1967, Herman Wallace along with fellow Black Panthers Robert Hillary King and Albert Woodfox, were sent to Angola State Penitentiary in Louisiana after being caught robbing a bank. They became known as the Angola 3. In 1972, during a series of prison strikes, 23-year-old guard Brent Miller was stabbed to death. The 3 were put in solitary confinement as a result. In 2001, a young activist artist Jackie Sumell, outraged by the apparent cruelty, got into contact with Herman and asked him to participate in a very ambitious art project. What would be your ‘dream house’ after being in solitary confinement for nearly 4 decades?
What follows is a heart-wrenching portrait of how one man can survive physically, emotionally and spiritually despite being subjected to a cruel and barbaric punishment. What struck me as most amazing is that Herman, despite being in such an exceptionally bad situation, was the one who provided the strength to continue not only to Jackie but also to his sister and many others with whom he has come into contact with over the years.
En 1967, Herman Wallace ainsi que ses compatriotes des Black Panthers Robert Hillary King et Albert Woodfox, ont été envoyés à l’Angola, un pénitencier de l'État en Louisiane après avoir été arrêter pour un braquage de banque. Ils sont devenus connus comme les Angola 3. En 1972, au cours d'une série de grèves prisonnier, Brent Miller, un gardien de 23 ans, a été poignardé à mort. Les 3 ont été mis en cellule d'isolement par conséquence. En 2001, un jeune artiste activiste Jackie Sumell, scandalisé par la cruauté apparente, prend contact avec Herman et lui a demandé de participer à un projet très ambitieux. Quelle serait votre «maison de rêve» après avoir été en cellule d'isolement pendant près de 4 décennies?
Ce qui suit est qu'un portrait déchirant de comment un homme peut survivre physiquement, émotionnellement et spirituellement malgré une punition cruelle et barbare. Ce qui m'a frappé comme la plus étonnante est que Herman, malgré dans une telle situation exceptionnellement mauvaise, était celui qui a fourni à la force de continuer non seulement à Jackie, mais aussi à sa sœur et beaucoup d'autres avec qui il est venu en contact avec au fil des ans.